In Friuli Venezia Giulia Serd e ospedali fanno già alleanza contro l’epatite C
7 Giugno 2022
Due bivacchi e 41 itinerari, si conclude il progetto Skialp@Gsb
7 Giugno 2022

Deux bivouacs et 41 itinéraires, voilà résultats projet Skialp@Gsb

AOSTE – Un nouveau bivouac, à Crévacol, devenu une destination pour des centaines de skieurs alpinistes. Un second sera positionné d’ici la fin du mois au Col Fourchon. Trente et un itinéraires en Italie, dix en Suisse, cartographiés avec des traces gps, des descriptions d’itinéraires et de nombreux documents photographiques. Une promotion sur les réseaux sociaux qui a atteint des chiffres impressionnants. La naissance d’une association regroupant les opérateurs touristiques de la haute vallée du Grand-Saint-Bernard et du Valais suisse. Ce sont les résultats du projet Skialp@Gsb, qui ont été présentés cet après-midi lors d’une conférence de presse au Palais régional d’Aoste.

Les chefs de file du projet transfrontalier Interreg Italie-Suisse sont la commune de Saint-Rhémy-en-Bosses, dans la Vallée d’Aoste, et le district d’Entremont, en Valais. Dans la Vallée, la Région, l’Office régional du tourisme pour les activités sociales, et la Fondation Montagne Sûre, basée à Courmayeur, ont également été impliqués. Le projet, d’un montant de 643.000 euros pour la partie italienne et de 271.000 francs suisses, a été lancé en 2018 et se terminera officiellement, après une prolongation de six mois, le 30 juin prochain. “Avec le Covid-19 et les remontées mécaniques fermées, du moins sur le versant italien, de nombreux skieurs et amoureux de la montagne ont redécouvert le ski alpinisme”, explique Luciano Caveri, assesseur aux Affaires européennes de la Région Vallée d’Aoste. Il ajoute: “Parfois, les gens se disputent au sujet des remontées mécaniques, oubliant qu’une grande partie de nos montagnes est constituée de vastes zones vierges, comme celles concernées par ce projet”.

Alain Maret, préfet du district d’Entremont, rappelle les étapes qui ont conduit au projet : “Tout a commencé grâce à l’intérêt du syndic de Saint-Rhémy de l’époque, Corrado Jordan- explique-t-il- qui a impliqué la Commune de Bagnes et notre District”. Le successeur de Jordan, Alberto Ciabattoni, a repris le flambeau et a poursuivi le projet: “Notre territoire est candidat pour devenir un ‘parc’ pour tous les skieurs de ski alpinisme de la Vallée d’Aoste”, a-t-il déclaré. L’objectif de la Commune de la haute vallée du Grand-Saint-Bernard est “d’améliorer l’offre touristique, de lancer cette discipline dans nos vallées, qui s’intègre parfaitement au ski alpinisme et au ski nordique, déjà présents sur notre territoire”.

Pour Ciabattoni, “nous avons constaté une augmentation considérable des pratiquants: entre 500 et 700 skieurs de ski alpinisme ont été présents sur nos itinéraires chaque semaine”. La pandémie a également été un obstacle: “Nous avons conclu et achevé ce projet dans une période difficile. La capacité de dépense est presque atteinte”. L’espoir? “Il s’agit de poursuivre avec un nouveau projet transfrontalier avec la communauté d’Entremont, peut-être à nouveau sur le ski alpinisme. Le dernier événement du projet sera la conférence “Skialp Grand Saint Bernard: de nouveaux horizons pour le tourisme”, qui aura lieu le vendredi 24 juin à 15h30 à l’hospice du Col du Grand Saint Bernard.
]]

Le notizie del sito Dire sono utilizzabili e riproducibili, a condizione di citare espressamente la fonte Agenzia DIRE e l’indirizzo www.dire.it>

L’articolo Deux bivouacs et 41 itinéraires, voilà résultats projet Skialp@Gsb proviene da Ragionieri e previdenza.

continua a leggere sul sito di riferimento